Lors de votre inscription suivez impérativement ces recommandations pour que votre compte soit validé.

Difficulté de connexion, pas de bouton réponse : utilisez CE LIEN pour vous connecter

Les Protoures ont-ils des antennes ?

Le peuple minuscule du sol, des pots de fleurs et d'ailleurs ...

Animateur : kristobal21

Sujet précédentSujet suivant
Pat32k
Membre
Enregistré le : mardi 19 juillet 2016, 21:00
Localisation : Haute-Garonne

Les Protoures ont-ils des antennes ?

Message par Pat32k »

Bonjour,
bon je ne parle pas de Protapteron indicum dont j'ai lu qu'il serait le "seul protoure actuellement connu à avoir des antennes"*. Vous aurez sans doute compris que je veux parler de cette fameuse première paire de "pattes" qui se balade souvent dans les airs, comporte des poils sensoriels et dont je lis souvent qu'elle est "utilisée comme une paire d’antennes", comme ici:

"La première paire de pattes ne servant pas à la locomotion, la démarche des protoures est assimilée à celle des tétrapodes. En effet, une étude du comportement des protoures de 1995 (Tichy) montre que ces pattes sont quasiment tout le temps dirigées vers l’avant, de plus lorsqu’elles sont au sol, elles ne sont pas synchrones avec les pattes locomotrices et ne permettent pas un meilleur déplacement." *

Ce qui m'intrigue c'est pourquoi tout le monde semble s'accorder à désigner ces appendices comme des pattes alors que non seulement on dit qu'ils sont utilisés comme des antennes et que, du moins par certains aspects (pour autant que je sache), la similitude avec les antennes porte aussi sur des critères structuraux (existence de poils sensoriels et sensilles).

Finalement je vois pas ce qui empêcherait de dire que les Protoures sont justement des "tétrapodes" avec une paire d'antennes (ou deux avec le spécimen cité plus haut).

* Source :
https://entomologic.jimdofree.com/autre ... protoures/
Avatar du membre
kristobal21
Animateur
Enregistré le : dimanche 27 juin 2010, 17:45
Localisation : Talant

Les Protoures ont-ils des antennes ?

Message par kristobal21 »

Merci pour ce petit sujet qui change des habitudes. Le lieu d'ancrage est quand même un bon critère pour les appeler antennes (elles sont sur la "tête"). Chez les protoures, les pattes sont bien fixées, comme attendu pour des pattes, sur le thorax.
Pat32k
Membre
Enregistré le : mardi 19 juillet 2016, 21:00
Localisation : Haute-Garonne

Les Protoures ont-ils des antennes ?

Message par Pat32k »

Merci pour ta réponse, en effet le point d'ancrage peut être un critère intéressant mais d'un autre côté il me semble que ce critère n'entre pas du tout en jeu quand il s'agit de dire si un tétrapode du Dévonien possédait des pattes ou des nageoires puisque l'appendice qui a changé de fonction (et de nom) au cours de l'évolution a malgré tout conservé sa position topologique. Donc je ne vois pas comment on pourrait appliquer des règles différentes selon les cas : avoir besoin de ce critère d'ancrage dans un cas (les "antennes" des Protoures) mais pas dans l'autre (les "pattes" des premiers Tétrapodes).

Après on pourrait considérer que les antennes, par définition, c'est accroché à la tête et jamais ailleurs, et du coup comme ces "antennes" de Protoures sont accrochées au thorax, ça peut pas être des antennes et l'affaire est réglée... mais la définition a-t-elle vraiment besoin d'être aussi rigide, en tenant compte de l'endroit où est inséré l'organe ??

Il y aurait aussi de quoi s'embarquer dans un raisonnement circulaire pour défendre un point de vue ou son contraire. Par exemple si je prends la définition du thorax donné sur ce site :
"Partie du corps située entre la tête et l'abdomen et portant les organes de la locomotion (pattes et ailes)."

Je pourrais maintenir que les "antennes" des Protoures ne sont pas rattachées au thorax, parce que ces appendices ne sont justement pas des organes de la locomotion. Le premier segment thoracique ne serait alors plus un segment "thoracique"...
Avatar du membre
entonantes44
Animateur
Enregistré le : dimanche 20 juillet 2014, 21:10
Localisation : Gironde / Charente Maritime

Les Protoures ont-ils des antennes ?

Message par entonantes44 »

Bonjour,

je pense qu'il faut distinguer ici deux approches différentes : une vision fonctionnelle et une vision d'histoire évolutive.
-La vision fonctionnelle ne s'attacherait alors qu'à décrire l'organe par la fonction qu'il occupe et dans ce cas, en effet pourquoi ne pas appeler cette paire de patte modifiée une antenne. C'est qui est déjà fait lorsque nous parlons d'ailes pour désigner tout aussi bien une aile de libellule ou une aile d'oiseau.
-La vision d'histoire évolutive, s'attache à comprendre justement l'origine de l'organe selon son évolution dans les populations au fil du temps. Ainsi, dans ce cas la comparaison d'une aile d'oiseau avec une aile de libellule n'a pas de sens car il s'agit d'organes n'ayant pas d'histoire commune. Et dans cette vision il est plus pertinent de discuter de patte à fonctions sensorielles d'antenne car il s'agissait d'une patte dans la population ancestrale (d'après son ancrage et la disposition relative des articles).
Ce qui explique pour cette dernière version l'exemple des tétrapodes du Dévonien, il s'agit de membres chiridiens dans tous les cas mais avec un aspect fonctionnel différent. L'ancrage donne ici bien un sens pour relier "pattes" et "nageoires" avec une histoire commune.

Theodosius Dobzhansky disait que rien n'a de sens en biologie si ce n'est au regard de l'évolution. Ce qui ne veut pas dire qu'il faille préférer la seconde vision à la première ou dit autrement d'abandonner les termes permettant de décrire uniquement une fonctionnalité. Mais plutôt d'adopter un regard critique. Il ne faudrait pas en appelant "antenne" cette patte modifiée penser qu'elle possède toutes les caractéristiques des antennes des antennates. Ou alors il faudrait développer un vocabulaire plus riche comme le suggérait Guillaume Lecointre dans son dernier article de la revue espèce. Car après tout nous discutons de patte pour un tétrapode ou pour un arthropode sans qu'il n'y ait de réelle histoire évolutive commune.
Brendan
Sujet précédentSujet suivant

Retourner vers « Collemboles, Diploures, Protoures. »