Nouveaux arrivants : Avant de vous inscrire, prenez connaissance de cet avertissement.
L’avertissement intéresse aussi tous les membres, même anciens, en ce qui concerne d'éventuels bannissements intempestifs.

[Hierodula patellifera] Hierodula transcaucasica en Provence

Animateur : Sans animateur

Avatar du membre
latique
Animateur—Admin-galerie
Enregistré le : samedi 8 mai 2010, 13:13
Localisation : Bocage gâtinais
Contact :

Hierodula transcaucasica en Provence

Message par latique » lundi 29 décembre 2014, 18:22

:up:
Eugène

Balises :

Avatar du membre
Otopteryx-volitans
Membre confirmé
Enregistré le : jeudi 9 mars 2006, 11:54
Localisation : Seine-et-Marne (Vaux-le-pénil))

Hierodula transcaucasica en Provence

Message par Otopteryx-volitans » dimanche 4 janvier 2015, 14:05

Bonjour,
Le gros spécimen à une bonne tête de Hierodula mais également de Sphodromantis.
y a t'il d'autre photographies ?

Y a t'il eu d'autres obs cette année ?

Oto
Si vous ne pouvez pas lire ça, c'est que vous êtes trop loin !

Avatar du membre
vulcain
Membre
Enregistré le : mardi 5 mars 2013, 21:42
Localisation : Craponne (69) Rhône (Lyon)
Contact :

Hierodula transcaucasica en Provence

Message par vulcain » dimanche 8 février 2015, 20:48

Bonsoir,

Ressemble très fortement au genre Sphodromantis, peut-être viridis. Ce qui paraitrait logique vu que cette espèce est présente sur le pourtour méditerranéen.
Hierodula est un genre asiatique ça parait moins probable du coup.

Amicalement

Avatar du membre
latique
Animateur—Admin-galerie
Enregistré le : samedi 8 mai 2010, 13:13
Localisation : Bocage gâtinais
Contact :

Hierodula transcaucasica en Provence

Message par latique » mercredi 4 mars 2015, 14:28

:up:
Eugène

Mattias
Membre
Enregistré le : jeudi 6 mars 2014, 11:27
Localisation : Arles (13)

Hierodula transcaucasica en Provence

Message par Mattias » lundi 28 septembre 2015, 12:43

Merci pour ces précisions sur le genre Sphodromantis ! Moi qui croyait faire la découverte du siècle, je peux jeter ma couronne en laurier et mes roses alors...

Cette semaine, je viens encore de tomber sur un nouvel individu de cette mante. Elle est donc à la maison en attente de photos. Pourriez vous me dire quels sont les critères d'identification/différenciation du genre Sphodromantis et Hierodula ?

En l'occurence, il s'agit d'une femelle ayant pondu déjà une fois et elle est exactement (à 5m près) là où j'ai trouvé le premier individu.

Avatar du membre
inachis ax
Admin-galerie
Enregistré le : mercredi 26 août 2009, 16:26
Localisation : Rosny (93)/IDF
Contact :

Hierodula transcaucasica en Provence

Message par inachis ax » lundi 28 septembre 2015, 13:41

Mattias a écrit :Merci pour ces précisions sur le genre Sphodromantis ! Moi qui croyait faire la découverte du siècle, je peux jeter ma couronne en laurier et mes roses alors...
Remarque, si jamais ce n'est pas une bête échappée d'élevage (impossible à dire, mais en même temps si tu arrives à en retrouver un an après, on peut se poser la question), c'est quand même une sacrée découverte. 8-O
En Europe, il semble n'y avoir que Sphodromantis viridis (en Espagne et en Turquie, pas en France, d'après FE).
Le Paon du jour n'est dans aucune citation célèbre.
Axel :)

Avatar du membre
Otopteryx-volitans
Membre confirmé
Enregistré le : jeudi 9 mars 2006, 11:54
Localisation : Seine-et-Marne (Vaux-le-pénil))

Hierodula transcaucasica en Provence

Message par Otopteryx-volitans » lundi 28 septembre 2015, 21:01

Bonjour,
Le spécimen est à conserver vivant aussi longtemps que possible éventuellement pour identification sous bino.

Pour différentier les Hierodula, des Sphodromantis , je vous propose 2 critères :

  • Présence d'un petit tubercule entre l'oeil et la base de l'antenne + Bord d'antérieur des élytres finement crénelé ( loupe X 10) => Sphodromantis

  • Absence de tubercule entre l'oeil et la base de l'antenne + bord antérieur des élytres lisse (loupe x10) => Hierodula
Dans l'ouvrage "Mantids of the Euro-Mediterranean Area" , Les auteurs listent 1 espèce de Hierodula : H. transcaucasica et 1 espèce de Sphodromantis : S. viridis.

Si l'espèce est issue d'une introduction accidentelle d'une espèce hors zone euro-méditerranéenne...., il va falloir aller à l'espèce a partir des spécimens. Ce n'est pas gagné. Les deux genres sont assez complexes.
L'idéal serait d'avoir un mâle pour faire les pièces génitales.
L'élevage de l'oothèque est aussi une solution pour avoir des adultes des deux sexes.

Une autre réflexion me vient, si l'espèce à survécu et s'est reproduit, c'est qu'elle a pu passer l'hiver sans dommage, soit avec des individus au ralenti (comme Empusa) soit que l'oothèque a attendu le printemps avant de libérer les juvéniles.... ce qui plaiderais pour une espèce de la région méditerranéenne.
Affaire à suivre.....

Oto
Si vous ne pouvez pas lire ça, c'est que vous êtes trop loin !

Occi34
Membre
Enregistré le : mercredi 1 juin 2011, 10:22
Localisation : Lunel (Hérault)

Hierodula transcaucasica en Provence

Message par Occi34 » mardi 29 septembre 2015, 10:11

Je suis du même avis que Oto, il faudrait se renseigner si le propriétaire de l’oliveraie n’aurait pas planté quelques oliviers importés d’Espagne ou du Portugal (quelques oothèques y était peut être fixées). La mygale andalouse était arrivée chez nous de la même façon même si je ne crois pas qu’elle se soit acclimatée chez nous. Sphodromantis par contre en a le potentiel. Depuis quelques années l’espèce méditerranéenne Sphodromantis viridis a été trouvée dans de nouveaux territoires, elle a été introduite à Majorque, et a été signalée pour la première fois dans le sud du Portugal en 2014 dans deux provinces (et trois stations). Il est probable que d’autres stations soient découvertes bientôt. Dans ce cas il s’agit sans doute d’une migration naturelle car toutes ces stations sont proches de l’Espagne. Ailleurs, un mâle fut trouvé récemment sur la petite île inhabitée de Spargi au nord de la Sardaigne. On ne sait pas d’où vient ce spécimen, ni si d’autres individus sont présents sur cette île.

Quoi qu’il en soit, le fait que l’espèce ait passée l’hiver et se reproduise à chaque fois laisse à penser la présence de plusieurs individus. Il y a des chances que Sphodromantis face bientôt officiellement partie de la faune méditerranéenne française.

Il nous faudrait d’autres photos, notamment des mâles.

Mattias
Membre
Enregistré le : jeudi 6 mars 2014, 11:27
Localisation : Arles (13)

[Sphodromantis sp.] Hierodula transcaucasica en Provence

Message par Mattias » mercredi 30 septembre 2015, 21:23

Je vois quand même que ça en intéresse plus d'un cette histoire ! Cool !

Donc pour répondre sur l'oliveraie (elle appartient à ma famille), il y a 15ans, un très jeune pied venant de l'Aragon (près de Saragosse) a été planté. Mais je ne pourrais pas dire aujourd'hui si c'est ce facteur qui en est responsable.
Je pense sincèrement que ce n'est pas le même individu qu'en automne 2013.
La femelle va donc très bien et est sûrement prête à refaire une ponte. Je vais essayer d'elever ce qui en sort.

Merci pour les critères, je vais tenter de voir cela demain. En tout cas, je trouve ça vraiment intéressant !
Si des spécialistes veulent passer voir la chose, n'hésitez pas à me contacter. Dans tout les cas, les photos arriveront bientôt...

Peut-être auriez vous des conseils pour tenter d'optimiser la capture des mantes dans cette oliveraie ? Histoire d'augmenter les chances de capture de mâle de ce taxon.

PS : et je n'ai pas précisé a Oto mais je n'ai eu qu'une obs en 2013 et une autre en 2015.

Avatar du membre
Otopteryx-volitans
Membre confirmé
Enregistré le : jeudi 9 mars 2006, 11:54
Localisation : Seine-et-Marne (Vaux-le-pénil))

[Sphodromantis sp.] Hierodula transcaucasica en Provence

Message par Otopteryx-volitans » jeudi 1 octobre 2015, 8:05

Bonjour,
La bonne méthode pour trouver des mantes, c'est de parcourir le site en cherchant dans les herbes, où dans les milieux de même type que ceux ou tu as trouver les 2 femelles précédentes.
Il est possible aussi à cette saison qu'il n'y ai plus de mâles. De manière générale, ils vivent moins longtemps et parfois ils se font manger.
Oto
Si vous ne pouvez pas lire ça, c'est que vous êtes trop loin !

Répondre Sujet précédentSujet suivant

Retourner vers « Les Mantes »