Lors de votre inscription suivez impérativement ces recommandations pour que votre compte soit validé.

Difficulté de connexion, pas de bouton réponse : utilisez CE LIEN pour vous connecter

[Aphrodes sp.] Aphrodes sp.

Un puceron, une cicadelle ou une cigale... point commun ? Un rostre piqueur-suceur et l'appartenance au super-ordre des Hémiptères !

Animateurs : lauzette, guillaume

Sujet précédentSujet suivant
Ceterach
Membre
Enregistré le : dimanche 21 juillet 2019, 9:07
Localisation : 89150 Brannay

[Aphrodes sp.] Aphrodes sp.

Message par Ceterach »

Bonjour.
Pour cet Aphrodinae de 6-7 mm, je crois qu'il s'agit d'un Aphrodes. Après avoir lu sur le forum tout ce qui concerne ce genre, il est donc illusoire daller plus loin que le genre sans édéage. Je propose pour ce spécimen Aphrodes sp. Merci pour vos avis.

Image
Jean-Michel GAREL : France : Brannay : 89150 : 24/10/2020
Altitude : NR - Taille : 7-8 mm
Réf. : 269453
Avatar du membre
pierred
Webmestre galerie
Enregistré le : mercredi 20 avril 2005, 6:58
Localisation : Paris

Aphrodes sp.

Message par pierred »

Le genre Aphrodes n'a-t-il pas une tête plus ronde (moins pointue) et des nervations claires ?
Pierre D.
Ceterach
Membre
Enregistré le : dimanche 21 juillet 2019, 9:07
Localisation : 89150 Brannay

Aphrodes sp.

Message par Ceterach »

Bonjour et merci de l'intérêt porté à ce sujet.
Personnellement, je pense que carinatus et makarovi n'ont pas des têtes très rondes (cf.: la galerie). A. makarovi a des nervures claires ce qui ne semble pas toujours le cas de carinatus.Question de lumière pour mon individu collé à une vitre de la véranda en fin de journée ? Pour mon spécimen, je le voyais proche de carinatus : viewtopic.php?f=12&t=44059&hilit=Aphrodes+carinatus .
Avatar du membre
The Ghost Nightjar
Admin-galerie
Enregistré le : lundi 4 août 2014, 17:07
Localisation : Parfois complètement à l'ouest, mais sinon BZH Morbihan Sud

Aphrodes sp.

Message par The Ghost Nightjar »

Je serais partant pour Aphrodes sp. :wink:
kaprymulgus

"(L'homme) est devenu si grand qu'il ne peut rien détruire sans tailler dans sa propre substance." Robert HAINARD, Nature et mécanisme, 1946.
Sujet précédentSujet suivant

Retourner vers « Homoptères »